93 ans

Soeur Pauline, la doyenne de Guilvinec, a fêté ses 93 ans

Citer, au Guilvinec le nom de Soeur Pauline, c'est évoquer l'histoire de la cité depuis 70 ans.
Les anciens Conservent peut-être le souvenir de ce jour d'août 1897 où une certaine religieuse descendait d’une carriole avec pour mission de fonder l’école des sœurs que venait de bâtir le recteur de l’époque. M. de Coataudon.
Animée par la mère Saint Thomas, la dynamique équipe de religieuses enseignantes, dont faisait partie notre doyenne, se dévoua corps et âme au service des enfants du pays.
Sœur Pauline, c’est aussi le « bon ange » qui sauva de la famine et de la misère de très nombreuses familles de la région : en 1903 , la pêche avait été catastrophique et notre sœur eut l’idée géniale d’apprendre aux femmes du Guilvinec, de Léchiagat, Penmarc’h et Lesconil, le point irlandais, et créa ainsi cette bienfaisante industrie de la dentelle, encore florissante actuellement. Nombreuses sont les grand-mères qui pourraient composer en sa faveur un magnifique livre d'or.
Mais Sœur Pauline de Jésus, désireuse de garder dans le secret les actes de dévouement accomplis par elle et les religieuses qui l'aidaient, les conjurerait sûrement de n'en rien faire. En 1935, en témoignage des services rendus à la France, M. Montell, alors député-maire de Quimper, lui décernait 1a croix de la Santé publique. . . Aujourd'hui, Sœur Pauline, toujours alerte, malgré ses 93 ans, consacre sa vieillesse aux malades, aux infirmes, aux anciens : chaque après-midi, elle quitte l'école Sainte-Anne pour semer la bonne parole et l'amitié autour d’elle.
Les visites sont parfois brèves, mais, partout, elle apporte un peu de joie et de soulagement. Il n'est pas d’âge pour la jeunesse du cœur…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site